les solutions

Nous connaissons les impacts de la mode mais comment fait-on pour y remédier?

Il existe beaucoup d’alternatives qui permettent de minimiser les impacts environnementaux et sociaux de l’industrie textile. La bonne nouvelle, c’est que de nouveaux procédés sont développés constamment grâce à la recherche et l’innovation, offrant toujours plus de solutions intéressantes aux designers. La mauvaise, c’est que toutes ne sont pas toujours de vraies solutions et qu’il est difficile de s’y retrouver.

Voici un petit tour d’horizon des principales mesures pouvant être prises à chaque étape du cycle de vie du vêtement puis une présentation des labels principaux.

matières

Lin et chanvre > Fibres naturelles cultivées en Suisse et en Europe. Culture ne nécessitant pas beaucoup d’eau.

Coton bio > Pas de pesticide mais très grande quantité d’eau utilisée et culture souvent lointaine (USA, Chine, Inde).

Laine > Attention au respect des conditions de vie des animaux. Privilégier les laines produites localement (lainesdici.ch) ou certifiées GOTS.

Lyocell, Piñatex, … > Fibres artificielles constituées à partir de matières premières naturelles transformées (eucalyptus pour le lyocell et ananas pour le Piñatex).

Fibres synthétiques recyclées > Recyclage de textile ou création à partir d’autres produits (bouteilles en plastique, filets de pêches usagés).

A EVITER : Polyester, nylon, acrylique, élasthane, PVC qui sont des fibres synthétiques à base de dérivés du pétrole

Liste non exhaustive. Se rendre sur le blog pour davantage d’informations sur des matières en particulier.

fabrication et transport

Fabrication Eviter le traitement des vêtements par des produits chimiques en privilégiant les teintures naturelles et le délavage non chimique.

Transport > Privilégier la fabrication locale et le transport par camion.

utilisation et fin de vie

Il s’agit de l’étape sur laquelle nous pouvons avoir le plus grand impact en tant que consommateur. Acheter des vêtements “mieux” produits est un premier pas mais toute production, même la plus intelligente, a des impacts sur l’environnement. Diminuer notre consommation et utiliser nos vêtements plus longtemps est le meilleur moyen d’agir pour notre planète.

Location de vêtements > Encore peu répandue en Suisse, la location de vêtements est une bonne alternative pour les occasions particulières.

Garantie à vie > Des marques telles que Patagonia offre des garanties à vie sur leurs produits. D’autres fournissent des kits de réparation (nudie jeans).

Upcycling > Transformer/customiser les vêtements qui ne vont plus.

conditions de travail

Production européenne >  Soumises aux lois européennes, les usines textiles devrait donc assurer des conditions de travail décentes. Malheureusement des enquêtes ont révélés que même en Italie les conditions de travail pouvaient être déplorables dans certaines usines (cash investigation du 9 octobre 2018). Il faut donc privilégier les marques qui entretiennent des relations privilégiées et visitent régulièrement leurs usines de production.

Labels de commerce équitable > Les labels assurent un revenu décent aux travailleurs et favorisent le préservation de l’artisanat local.

Projets sociaux > Certains marques travaillent avec des personnes en réinsertion professionnelle ou s’engagent à reverser une partie de leurs revenus dans des projets sociaux.

Fait main > Quoi de mieux qu’un vêtement ou un accessoire fabriqué par soi-même ou des mains d’un créateur que l’on a rencontré?

la question des labels

Pas toujours facile de se retrouver parmi tous les labels existants. Selon l’association suisse Public Eye, “il n’existe aujourd’hui aucun label pouvant garantir, de manière crédible et complète, la durabilité sociale et environnementale sur l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement d’un vêtement.” Néanmoins, les labels indépendants (par opposition aux auto-labels, c’est-à-dire labels créés par les marques elles-mêmes) offrent déjà quelques garanties fiables sur les procédés de fabrication.

Voici les labels indépendants les plus connus et reconnus :

label GOTS

GOTS (Global Organic Textile Standard)

→ Couvre l’entier de la chaîne de production

→ Critères sociaux et environnementaux inclus

label bioRe

bioRe

→ Couvre l’entier de la chaîne de production

→ Critères sociaux et environnementaux inclus

Ecolabel

Ecolabel

→ Couvre l’entier de la chaîne de production

→ Critères sociaux et environnementaux inclus

Label oeko-tex standard 100

Oeko-Tex Standard 100

→ Porte sur le produit fini (contrôle la quantité

de produits toxiques sur le produit fini)

Label Fair Wear Foundation

Fair Wear Foundation

→ Couvre l’entier de la production

→ Critères sociaux principalement

Label Fair Trade Max Havelaar

Fair Trade Max Havelaar

→ Couvre l’entier de la production

→ Critères sociaux principalement

Pour aller plus loin : guide Public Eye